La vision

LE RENOUVELLEMENT DE LA PRESCRIPTION DE LUNETTES PAR VOS OPTICIENNES

Depuis le décret 2007, l’opticien diplômé est habilité à vérifier les évolutions de votre vision, si vous avez plus de 16 ans.

Votre prescription de lunettes est maintenant valable pendant 3 ans. Cela vous permet de refaire vos lunettes après un examen de vérification de la correction, soit à l’identique, soit après adaptation de la correction initialement prescrite. De même, si vous cassez vos lunettes, vos opticiennes peuvent les remplacer sans que vous n’ayez besoin de retourner voir votre ophtalmologiste si votre ordonnance date de moins de 3 ans. Vous bénéficiez des conditions de remboursements prévus par votre contrat mutuelle.

Lire la suite

Vos opticiennes ont acquis une expérience incontestable dans l’examen de la vision, l’analyse des difficultés d’adaptation visuelle aux lunettes et l’adaptation des lentilles de contact.

Votre magasin d’optique à Brives-Charensac est équipé de tout le matériel nécessaire pour faire votre bilan visuel. L’examen de vue ne peut être considéré à la légère, dans la mesure où il influencera directement sur votre confort visuel.

Il est important de consulter régulièrement votre ophtalmologiste pour un contrôle plus approfondi de vos yeux car l’examen de vue en magasin reste un contrôle visuel et non un examen médical.

POURQUOI CONSULTER UN OPHTALMOLOGISTE ?

Un ophtalmologiste est un médecin spécialisé dans les pathologies et les troubles oculaires.

La vue d’une personne dépend, entre autres, de la santé de l’oeil. Un test de la vue effectué par un ophtalmologiste permet d’évaluer la santé générale de l’oeil et de détecter d’éventuelles pathologies plus graves, comme entre autres :

  • Cataracte : opacification du cristallin
  • DMLA : dégénérescence maculaire liée à l’âge
  • Décollement de la rétine
  • Glaucome

Une prise en charge tardive peut résulter en une diminution irréversible de la vue.

Consultez la liste des ophtalmologistes et orthoptistes 

LES SYMPTÔMES

  • Vue trouble de près ou de loin
  • Maux de tête
  • Vision affaiblie en fin de journée
  • Sensation de picotement
  • Yeux rougis
  • Diminution du champ visuel
  • Vision double ou de tâches
  • Projection d’un objet dans les yeux

LA TECHNOLOGIQUE ACEP

Vos professionnelles de la vue Élégance Optique sont équipées de la colonne de prise de mesure Acep, vous permettant ainsi de bénéficier d’une mesure de vos verres rapide, simple et très précise. Vos opticiennes prennent en compte vos habitudes visuelles ainsi que vos mesures pour vous proposer des verres aux caractéristiques personnalisées.

Lire la suite

L’outil Acep vous permet également de faciliter votre choix de montures et de comparer les verres adaptés à la monture précédemment choisie en fonction de votre correction. Vous pourrez alors découvrir en réalité augmentée la technicité des verres ainsi que les différentes options possibles afin d’obtenir une pleine satisfaction de votre nouvel équipement.

Les défauts visuels et les étapes de la vision

  • L'emmétropie

    L’œil emmétrope est parfait. L’image d’un objet se forme exactement et sans effort sur la rétine de l’œil. Ainsi, l’œil emmétrope n’a pas besoin de lunettes ni en vision de loin ni en vision de près.

    La presbytie

    La presbytie fait partie du vieillissement naturel, qui apparaît habituellement après l’âge de 40 ans.
    Le cristallin perd peu à peu de son élasticité.
    Sa faculté d’accommodation, c’est-à-dire sa faculté de faire la mise au point en vision de près, se dégrade.
    La presbytie se corrige par des verres en vison de près avec des verres dégressifs, des verres bifocaux ou encore des verres progressifs.

    La myopie

    L’œil myope est généralement trop long, sa forme allongée rend la distance entre la cornée (partie se trouvant à l’avant du globe) et la rétine trop importante.
    L’image perçue ne se forme pas sur la rétine, mais en avant de celle-ci.

    Pour cette raison, les myopes ont du mal à voir des objets au loin, par contre ils voient généralement tout à fait clair les objets de près.
    La myopie se corrige par des verres concaves (de puissances négatives). Ces verres permettent alors de centrer la lumière sur la rétine.

    Page 1/5

  • L'astigmatisme

    L’œil astigmate est caractérisé par une mauvaise courbure de la cornée, sa forme est légèrement ovale au lieu d’être ronde et sa surface est irrégulière. L’image perçue ne se forme pas sur la rétine, mais à deux points différents en avant et/ou en arrière de la rétine. L’astigmatisme peut donc être myopique, hypermétropique ou mixte.

    La vision de l’astigmate est déformée, floue, dédoublée de près comme de loin, plus ou moins brouillée selon l’importance de la déformation. L’astigmatisme se corrige par des verres cylindriques. Ces verres permettent alors de centrer la lumière sur la rétine.

    L'hypermétropie

    L’œil hypermétrope est trop court, il a une forme aplatie et n’est pas assez puissant. L’image perçue ne se forme pas sur la rétine, mais derrière celle-ci. C’est pour cette raison que les hypermétropes ont du mal à voir des objets de prêt clairement (et/ou des objets lointains) sauf si un effort considérable d’accommodation est fourni.

    L’hypermétropie se corrige par des verres convexes (de puissances positives). Ces verres permettent alors de centrer la lumière sur la rétine.

    Page 2/5

  • Les grandes étapes de la vision

    La vue est le sens que nous sollicitons le plus au quotidien. Sachant qu’elle évolue naturellement avec les années, il convient d’en prendre soin dès le plus jeune âge. La vision de l’enfant se construit progressivement de la naissance à 5-6 ans. Pendant toute cette période, il convient d’être vigilant.

    En effet, plus tôt les troubles de la vision sont détectés, pris en charge et corrigés, plus le développement de l’enfant est favorisé.

    Alors, quels sont les signes d’un éventuel problème visuel?

    Surveillez les bébés

    Si votre bébé se frotte les yeux comme s’il éprouvait une gêne, fuit la lumière, ne sourit pas aux visages familiers ou ne s’agite pas à la vue de son biberon, parlez-en à votre ophtalmologue. De même, si vers 6 mois, il ne tend pas la main vers un jouet qu’on lui présente, il convient peut-être de consulter.

    Autre signe à prendre en compte au moment de l’apprentissage de la marche : un petit qui se heurte fréquemment aux obstacles a peut-être un problème de vision.

    Page 3/5

  • Le test de l'école

    Un enfant qui a souvent les yeux rouges, des maux de tête ou écrit la tête penchée, voire collée sur son cahier, est peut-être hypermétrope.

    Si en revanche un petit regarde la télévision de trop près, rattrape un ballon avec difficulté et plisse les paupières pour voir de loin, il est probablement myope.

    Enfin, un enfant astigmate ne parvient pas à écrire droit sur les lignes de son cahier tant que sa vision n’est pas corrigée ! 1 enfant sur 7 aujourd’hui a des problèmes visuels.

    La quarantaine

    Avec l’âge, la vision de près se détériore et l’on se retrouve bien souvent obligé de tendre les bras pour lire. De 5 cm à la naissance, on passe de 25 cm à 40 ans et 50 cm à 50 ans. La distance habituelle de lecture se situant entre 30 et 40 cm, on comprend mieux pourquoi la presbytie se révèle entre 40 et 50 ans.

    Si lire vous demande soudain un effort, notamment quand la luminosité est faible, si les petits caractères ou les cartes routières vous résistent, consultez votre ophtalmologue, car il faut peut-être corriger cette évolution naturelle de votre vision. Désormais, les verres progressifs offrent un grand confort de vision, de près comme de loin.

    Page 4/5

  • Après 45 ans, contrôler, prévenir, traiter

    Après 45 ans, faire contrôler votre vue régulièrement est la meilleure façon de prévenir certaines pathologies qui affectent la vision en lien avec le vieillissement, comme la cataracte, le glaucome ou la DMLA (dégénérescence maculaire liée à l’âge).

    Des pathologies provoquant de rapides baisses de la vision qu’il convient de prévenir en demandant conseil à vos opticiennes et de diagnostiquer en consultant votre ophtalmologiste.


    Page 5/5